Arrêtez de jouer au travail! Le triangle dramatique dans le coaching

Partager cet article

triangle dramatique petitAvez-vous l’impression que certaines situations se répètent? Avez-vous un collègue qui sollicite vos conseils régulièrement, ne les écoutent jamais et vous reproche ensuite toujours de ne pas l’aider? Avez-vous un supérieur hiérarchique qui vous utilise dans un double-jeu de confiance et de trahison face à un autre membre de votre équipe?

Comment un coach peut-il vous aider à sortir de ces jeux de pouvoir?

Les jeux psychologiques

Toutes ces situations sont appelées « les jeux psychologiques » dans l’Analyse Transactionnelle fondée par Eric Berne. Ces jeux psychologiques se répètent quels que soient les personnes, les situations, les cultures, les milieux sociaux…

Tour à tour, nous prenons le rôle de la victime, du sauveur et du persécuteur avec les mêmes collègues, proches, supérieurs hiérarchiques, amis ou conjoint. Aussi, dans le même jeu psychologique, nous pouvons évoluer d’un rôle à un autre tel le loup, persécuteur du Chaperon rouge d’abord et victime du chasseur ensuite.

Le schéma ci-dessous décrit les caractéristiques de ces rôles:

triangle dramatique de Karpman - coaching

Exemples

Un exemple concret parle plus que de longues descriptions.

Le jeu du « Oui, mais… »: le jeu le plus répandu sur terre…

Un chef de projet a des soucis avec une des équipes impliquées dans son projet et s’en plaint à un autre chef de projet, en se plaçant en victime. Le 2nd chef de projet, qui a tendance à être sauveur, lui donne un conseil: « Tu pourrais peut-être… » A cela, le 1er chef de projet lui répond: « Oui, mais je ne peux pas faire ça parce que… ». S’ensuit un échange similaire de conseils rejetés, jusqu’à ce que le 2nd chef de projet s’impatiente et devienne persécuteur: « Je voulais juste t’aider, tu n’écoutes pas ce que je dis… »

Résultat: La situation n’a pas avancé pour le 1er chef de projet et leur relation s’est détériorée. Cela sans compter sur les sentiments du 2nd chef de projet qui se sent coupable ou malheureux s’il a été agressif, en colère, etc…

 Conséquences

L’inconvénient principal des jeux psychologiques et que, même si chacun des rôles peut être gratifiant pendant un court moment, tous les participants en sortent perdants.

Nous sommes dans une situation perdant/perdant qui peut être une grande source de stress, de perte de confiance et donc de baisse de performance. Il est donc important d’arrêter de jouer!

Rôle d’un coach

Le coach va suivre le processus suivant:

  1. Aider le client à repérer les situations qui se répètent ou qui sont source de malaise
    Le coach, par son écoute et son questionnement, va accompagner le client à reconnaître si la situation présente est similaire à d’autres situations vécues dans son parcours professionnel, mais aussi personnel.

    1. La répétition est très importante car elle différencie une situation difficile hors du contrôle du client d’un jeu psychologique répété par le client lui-même.
      Par exemple, quand le client entre régulièrement dans des jeux psychologiques dans le rôle de la victime face à des managers persécuteurs, il peut sortir de ce jeu en modifiant son comportement propre. Par contre, un client victime pour la première fois de harcèlement psychologique dû au comportement seul d’un manager peu éthique si ce n’est plus, ne pourra pas influencer la situation en changeant son propre comportement. Cette dernière situation n’est pas un jeu.
    2. Le malaise : Le changement de rôle est aussi important. Un client peut se trouver dans un jeu psychologique pour la première fois. La situation sera difficile pour lui car il passe tour à tour de sauveur à persécuteur ou à victime. Le client est partagé entre la culpabilité, la perte de repère et l’incompréhension face à ses réactions.
  2. Comprendre ce qui l’empêche de ne pas entrer dans le jeu
    Une fois que le client a identifié une situation de jeu psychologique, il lui faudra comprendre la raison pour laquelle il a accepté de jouer ces rôles. Cette raison peut être due, par exemple, à une croyance : « Je dois obéîr à mon chef » ou « Je dois compenser mon incompétence » ou « Dans mon organisation, on aura jamais assez de ressources » ou « C’est normal pour une femme d’accepter telle ou telle chose pour avancer » etc…
    A ce  moment-là, le client peut comprendre comment il aurait pu réagir différemment. Il peut décider de changer de croyance et de ne plus accepter certaines situations.
    .
  3. Changer les scénarios futurs
    1. Mettre en place des alertes
      Il est important de savoir repérer les jeux psychologiques le plus rapidement possible. Quand une situation génère des sentiments négatifs et/ou des réactions inhabituelles, il est toujours bon de se demander ce qu’il se passe.
    2. Trouver ses propres ressources pour agir différemment
      Qu’est-ce qu’il a manqué lors des jeux précédents? De la confiance en ses compétences, de la compréhension sur les limites et les responsabilités liées à son poste, de meilleures priorités de vie, des croyances plus positives?
      Une fois, que l’on a identifié la cause, on peut chercher comment la changer, petit à petit, en nous-même.
      Une des meilleures façon de commencer est d’être le changement que l’on voudrait voir chez les autres. Un persécuteur qui apprend à communiquer sans agressivité, une victime qui prend sa situation en main, un sauveur qui se demande si on l’a appelé à l’aide…

Sortir trop tard (toujours perdant) d’un jeux psychologique est une expérience qui peut amener beaucoup de souffrance. Nos milieux professionnels, avec leurs exigences de performance et le manque de formation des managers pour ne cîter qu’eux, sont des terrains de jeux très fertiles.

Heureusement, il est aussi possible de travailler ensemble sans entrer dans ces cercles vicieux. Le client peut devenir à l’origine d’une relation plus sereine basée sur une meilleure connaissance de lui-même, de ses limites et de ses priorités, et sur une meilleure communication avec les autres participants du jeu.

Un manager qui sait repérer un jeu psychologique qui s’installe, peut le désamorcer et renverser la situation pour garantir  une situation gagnant/gagnant et donc une meilleure performance.

2 réflexions au sujet de « Arrêtez de jouer au travail! Le triangle dramatique dans le coaching »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *