Comment devenir un manager-coach?

Partager cet article

manager coachUn manager et un coach ont à la base des missions différentes.

Le premier est censé prendre des décisions, communiquer et montrer le chemin à ses équipes. Il les guide avec une position hiérarchiquement plus haute.

Le second ne doit pas influencer ses clients dans leurs décisions et leurs visions. Il les accompagne d’égal à égal.

Un manager-coach n’est donc pas manager ET coach. C’est un manager qui adopte un style de management de coach.

 

Qu’est-ce qu’un manager-coach?

Un manager-coach est porteur de sens. Il sait partager sa vision et construire avec ses équipes des objectifs communs.Il sait favoriser le travail collaboratif dans ses équipes en créant du lien et en reconnaissant le partage et l’entre-aide.Tout cela lui permet de développer la motivation de chaque collaborateur.

Il a aussi à cœur de développer les compétences de ses collaborateurs et favorise donc l’autonomie dans ses équipes.

autonomie

Le manager-coach devra aussi créer un climat propice avec la protection et les permissions nécessaires pour que ses collaborateurs osent innover et créer.

Le manager-coach améliore donc la performance de ses équipes:

AUTONOMIE + CRÉATIVITÉ = PERFORMANCE

Que fait un manager-coach?

Dans les formations de coaching, nous croisons des managers qui viennent pour acquérir des compétences de coach pour améliorer leur style de management. Parmi toutes les compétences et les outils enseignés, voici les 4 changements de comportements qui aideront le manager-coach:

Le manager-coach observe

Il est capable d’observer ses collaborateurs pour identifier leurs compétences, leur degré d’autonomie, leur comportements, leurs leviers de motivation.

Le manager-coach écoute

Lors d’entretiens officiels ou lors de simples conversations, il écoute et adopte un mode de communication qui permet un échange honnête et constructif. Il pose des questions ouvertes et reformule ce que dit son interlocuteur pour éliminer les malentendus. Il sait ignorer ses jugements et ses croyances et il est prêt à s’étonner des idées et propositions qui lui sont soumises.

Le manager-coach est opportuniste

Le manager-coach sait passer d’un style de management à un autre suivant les besoins. Il doit savoir être directif quand la situation l’impose, aller partager un café pour se lier, etc…

Il doit donc aussi savoir saisir le moment où il doit adopter un style de coach. Une réunion qui s’embourbe, des collaborateurs qui ne s’entendent pas, un collaborateur qui pense ne pas savoir ou qui a besoin d’un recadrage, ces situations seront propices au coaching. Une prise de recul, un regard différent sur la situation, quelques questions provoquant la surprise ou l’inconfort pourront débloquer la situation. Dans ce cas, le manager agira au moment même en s’appuyant sur des faits et non sur les sentiments que la situation a fait émergé chez lui.

Le manager-coach donne du feedback

Un des leviers de la motivation est la reconnaissance. Un manager-coach pensera à dire qu’un travail a été bien fait, qu’une réunion a été productive, que les résultats sont bons.

Bien sur, il est facile de faire des feedbacks positifs.

Quand les nouvelles sont moins bonnes, le manager-coach saura faire un feedback constructif en s’appuyant sur les choses qui ont bien marché, car il y en a toujours, et en proposant des axes de progrès. Son but sera de remotiver ses équipes et d’analyser ce qui n’a pas marché. Ce ne sera pas de punir ses équipes comme des enfants irresponsables comme c’est encore souvent le cas dans nos entreprises.

 

On ne s’improvise pas coach. Les formations de coaching apprennent à développer ces compétences. Ces formations nécessitent un véritable investissement personnel mais elles changent pour toujours la façon dont un manager appréhende ses collaborateurs. Il se retrouve avec un formidable outil pour développer le côté humain de sa fonction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *